Ouvert toute l'année

Aujourd'hui: 09:30 - 18:00

Historique

1965

Entouré par sa famille, Erwin Meier a réalisé son rêve en créant un petit parc animalier essentiellement réservé à la faune locale, pour la faire connaitre, tout en donnant envie à tout public de la respecter. Situé dans la région de Nyon à Le Vaud, le parc de 6'100 m2 fut un refuge et un hôpital pour de nombreuses espèces sauvages handicapées, mais également pour des animaux exotiques et  domestiques dont les propriétaires ne pouvaient plus s’occuper

1972

La Garenne est la première station de Suisse à apporter sa contribution au grand projet européen de réintroduction du gypaète barbu dans les Alpes. Une femelle née au parc animalier et lâchée en 1989, élève le premier petit en liberté depuis la disparition de l'espèce dans les Alpes en 1913. 

1975

L'association des Amis de La Garenne (ADAG) est créée pour soutenir financièrement La Garenne.

1977

Grâce à son rôle éducatif, couplé à celui de protection de la faune européenne, La Garenne est officiellement reconnue d'utilité publique.

1998

La fondation est créée pour assurer la pérennité du parc animalier. Le conseil de fondation actuel est composé de délégués du conseil régional du district de Nyon, de la commune de Le Vaud, d'acteurs importants du monde économique, politique et scientifique, ainsi que de l'ADAG.

2004

40 ans après sa création et pour assurer sa pérennité, le parc vieillissant avait besoin d’être restauré pour offrir un nouveau cadre aux animaux et une meilleure offre aux visiteurs. La fondation a initié le développement d’un projet d’un nouveau parc, avec une exigence de qualité à tout niveau, pour les animaux et la flore, l’accueil des visiteurs, la construction et l’exploitation des bâtiments, les services et les produits de restauration et de la boutique, ainsi que le personnel. 

2010-2012

Obtention du permis de construire et du plan partiel d’affectation pour La Garenne, changeant ainsi le terrain agricole existant en zone d’intérêt public.

2014

D’un coût total de 14,5 millions de francs, la construction du nouveau parc est initiée en avril grâce aux appuis politique, technique et financier de dizaines de personnes et institutions. Le financement du projet a été basé sur un partenariat public-privé. Le plus gros contributeur a été la Fondation Bertarelli, suivie des fondations MAVA, OAK et de la Loterie Romande..

2016

Conformément au calendrier, le nouveau parc ouvre en mars 2016, sur une surface de 3 hectares. La nouvelle structure permet de mieux remplir les missions de la fondation. Elle se concentre sur la faune suisse, sauvage et domestique et sur le principe que l’on respecte mieux ce que l’on connaît. Les nouveaux bâtiments abritent un centre de soins pour les animaux sauvages, une salle de 120m2 permet l’accueil des classes pour des animations pédagogiques, un restaurant et des espaces de jeux offrant aux visiteurs des moments de détente en famille.


Historique