top of page
Centre de soins

La Garenne soigne les animaux sauvages en difficulté.

77245a874f0ca315250112a3850537e2d60ab596

Depuis sa création, La Garenne a pour mission d’aider les animaux sauvages en difficulté afin de pouvoir les relâcher. Plusieurs centaines d’animaux sont ainsi pris en charge chaque année.

Ouvert toute l'année.


Réception centre de soins: 9h30 - 16h00 non-stop. Au-delà, les animaux ne peuvent pas être pris en charge. 


La réception se situe dans le pavillon Erwin Meier.


Merci d’appeler avant d’amener un animal. Tél. : +41 22 366 11 14

Sécurité

Certaines précautions de sécurité sont essentielles: le bec d'un héron, les griffes d'un oiseau de proie et même la morsure d'un renard peut causer des blessures graves. Il est recommandé de toujours porter des gants et se laver les mains après avoir touché un animal.

Transport

Pour la plupart des espèces, il est préférable de les mettre dans une boîte en carton avec de petits trous, dans l'obscurité, avec un bol d'eau et assurez-vous qu'il y a un environnement calme avant de les amener au centre de soins. Il est préférable de ne pas nourrir l'animal avant de l'identifier. Forcer un animal à manger pourrait conduire à ce qu'il étouffe.

L'animal est de grande taille

Dans le cas d’espèces de grande taille, notamment les mammifères, chevreuils, renards, blaireaux, etc. Il faut contacter le garde faune pour obtenir ses conseils et la démarche à suivre.

Il ne faut jamais déranger ni toucher un faon que vous pensez pourtant perdu seul dans les hautes herbes. Il est en réalité caché par sa mère. Elle revient régulièrement, notamment en fin de journée pour s'en occuper.

J'ai trouvé un faon, que faire?
Comment aider les hérissons?
Un jeune animal trouvé, que faire?
  • Modérer sa vitesse sur les routes. La voiture reste la principale cause de mortalité pour les hérissons.

  • Éviter l'utilisation de pesticides qui s’accumulent dans les proies des hérissons.

  • Être vigilant à son chien et les outils de jardinage (comme les débroussailleuses) qui peuvent provoquer de graves blessures.

  • Laisser de petites ouvertures dans les clôtures pour qu'ils puissent aller d'un jardin à l'autre. 

  • Leur laisser un abri pour la journée sous un buisson non taillé ou sous une cabane de jardin avec des feuilles mortes ou de la paille. 

 

  • Ne prélevez pas d'animaux sauvages dans la nature pour les amener dans un centre de soins, sans être sûr qu'ils sont réellement en difficulté !

  • Récupérer les hérissons qui ont un comportement étrange (démarche incertaine, pas de position de défense, etc.) Et contacter un centre de soins pour déterminer la démarche à suivre. 

  • On considère qu’à la fin du mois d’octobre et en novembre les hérissons doivent peser au minimum 400 grammes pour disposer de réserves de graisse suffisantes pour passer l’hiver.

  • Les jeunes nés tardivement ou des adultes qui ont rencontré des problèmes peuvent être en dessous de ce seuil. Selon les rigueurs de l'hiver, ils peuvent être en difficulté et il faut parfois les prendre en charge.

  • Le printemps et l’été voient beaucoup de jeunes oiseaux et jeunes mammifères encore inexpérimentés faire leurs premières sorties. Explorations de tous les dangers en raison de gestes encore mal assurés, des chutes, une nourriture difficile à  trouver, l’apprentissage de la reconnaissance des prédateurs et les moyens de leur échapper.

 

  • Le centre de soins peut aider le temps de passer ce cap. 

  • Cependant, avant d’agir et d’amener un jeune au centre de soins, il est particulièrement important d’évaluer au préalable s’il est réellement en difficulté et si les parents ne sont pas à proximité pour les nourrir. 

 

  • Pour les jeunes chouettes et hiboux trouvés à terre, il suffit souvent de les remettre sur un arbre proche dans lequel les parents leur amèneront mulots ou campagnols la nuit venue.

bda787bb4d3d52b717a146c87942a0881ea6a0c5
Aider un hérisson
Aider un jeune animal
Bonnes pratiques
bottom of page